Bilan d’un an de mandature dressé par M. Gares

Bilan d’un an de mandature dressé par M. Gares

Retour et précisions sur un bilan qui suscite des remarques.

1,3 million € pour le plan d’accompagnement


« Le plan d’accompagnement des clubs de la FFE a été mis en œuvre au mois de mai 2021… Certains clubs bénéficient encore aujourd’hui de notre accompagnement. »
C’est un peu court, pour en savoir plus faisons quelques calculs approximatifs mais suffisamment éclairants.
1- La rétrocession sur les licences 2021 :
10€ x 37 000 = 370 000€
2- La licence gratuite des trois dirigeants des 750 clubs : 67 000€
3- Les nouvelles licences (non conformes): Environ 72 000€.
4- Le prêt fédéral aux clubs: au 16 septembre 3 clubs demandeurs pour un total de 5000€ (sur un fond de 663 000€).
5- le kit de communication : aucune info (sauf l’annonce d’une ligne de 100 000€.)
Total 514 000€ de dépenses en cadeau–remises sur les licences. En quoi cela aide-t-il les clubs ?

15 000 élèves initiés à l’escrime au 25 novembre 2021


On ignore tout du recensement qui permet d’avancer ces chiffres. Qui ne sont toutefois pas très surprenants puisque les scolaires constituent une part non négligeable de l’activité de nos enseignants depuis de très nombreuses années. Ce qui sera plus intéressant sera la mesure exacte des retombées en termes de licence pleine. Que nous souhaitons excellentes.

+31 % de budget pour le PSF 2021


« Nous avons pu obtenir une augmentation globale de 31 % du montant de cette enveloppe comparativement à celle de 2020. »
En effet l’enveloppe 2021 sur le PSF s’est accrue de 335 754€ qui se décompose en une augmentation de 10 % sur proposition de l’Agence nationale du sport (soit 119 604€) et l’apport du Plan France relance correspondant à 216 150 €.
Cette augmentation n’est pas le fruit du travail des dirigeants fédéraux.

Vie sportive


L’affligeante gestion de la vie sportive a déjà fait couler beaucoup d’encre. Absence de feuilles de route validées, formule à géométrie variable qui passe d’un modèle à quotas à un modèle open, certains circuits ont pu sauver le format qui alliait élitisme, ouverture et finances, d’autres circuits en province devront tester ce qui n’a jamais été analysé, co-élaboré dans un schéma global et rationnel.

Les mardis de l’équipe de France


Une très bonne initiative, prévue tous les mois, qui devient tous les deux mois. Pourvu que cela dure et que cela serve équitablement les clubs de France, sans distinction !

« Tokyo 2020 (correction c’était en 2021) : des audiences TV et digitales stratosphériques pilotées par notre service communication et notre agence de presse. »
Des audiences stratosphériques surtout engendrées par les excellents résultats des athlètes ! Les retombées ont-elles été stratosphériques ? La FFE a-t-elle habilement exploité ces audiences pour la rentrée des clubs ?

- 10 décembre 2021 - 866 Views