Droit de réponse d’Isabelle Lamour

En réponse à la lettre ouverte de Solidaires JS, la Fédération française d’escrime a officiellement répondu par la plume de son vice-président en charge de la communication. Pour la deuxième fois, Isabelle Lamour exerce son droit de réponse.

Suite au mail de Grégory Lafon adressé le 30 août à Solidaires JS, au bureau fédéral et aux présidents de région, Isabelle Lamour intervient pour rétablir les faits. Pour mémoire, elle avait déjà exercé son droit de réponse le 31 mai 2021 dans le Midi Libre.

Je prends connaissance de la réponse de Gregory Lafon aux cadres techniques et je m’étonne de lire que « le déclin du nombre de licenciés depuis quelques années poussait l’Etat à vouloir en diminuer drastiquement le nombre ». 

Je me permets donc d’intervenir pour rappeler qu’un aucun cas il n’y a eu de déclin du nombre de licenciés ces dernières années, les chiffres ont été publiés à plusieurs reprises, je n’y reviendrai pas.

Il n’a jamais été question de supprimer de façon « drastique » le nombre de cadres techniques, nous avons même augmenté notre plafond d’emploi dans la convention qui nous lie à l’État et sommes passés de 48 à 49 postes en 2018 et ce, malgré les différents projets de réformes.

Ayant été dans le cabinet de la précédente Ministre des sports, M. Gares ne pouvait ignorer que la diminution du nombre des cadres techniques se profilait. Cette position antérieure aurait dû l’inciter à ne pas procéder à une épuration parmi les cadres et, à tout le moins, à ne pas en laisser partir certains.

Isabelle SPENNATO LAMOUR 

- 31 août 2021 - 672 Views