Haut niveau : Les sélections en question

Haut niveau : Les sélections en question

Les modalités ainsi que les critères de sélection des tireurs ont fait l’objet de modifications récentes qui inquiètent athlètes et entraîneurs.

Les modalités de sélection des athlètes ont subi des changements qui entraînent les dirigeants hors des règles établies. Le règlement intérieur stipule à l’article 20.2.4 que « les sélections des tireurs sont faites à chaque arme et pour chacune des catégories d’âge senior, junior, cadets par : le président de la commission, le DTN ou son représentant, l’entraîneur national ou son représentant, un autre membre de la commission. » Soit quatre personnes.

Dès lors, ne faut-il pas s’inquiéter de la présence systématique du président de la FFE dans les commissions de sélection, toutes armes confondues, faisant valoir la prépondérance de son vote ?

Monsieur Gares s’impose dans des champs décisionnels qui ne dépendent pas directement de sa compétence…

Il semble que les dispositions du règlement intérieur, qui ne peut être modifié qu’en Assemblée générale, soient déjà contredites par une nouvelle pratique qui fait appel à six personnes votantes : les quatre citées, plus le capitaine des équipes de France et… le président de la FFE (qui n’a légitimité à voter qu’en cas d’égalité des voix au sein de la commission).

Critères de sélection à géométrie variable. Pour la liste « A » il y aura eu un avant et un après Doha (28/30 janvier). Susceptible d’être modifiée après Barcelone (11/13 février), cette liste se voit impactée dès la première coupe du monde. Les épéistes dames découvrent en effet de nouveaux critères de sélection à leur retour de Doha, sur le site de la FFE.

La publication, en ligne, rend très improbable une erreur de la commission épée dame… on n’y verra plutôt un manque de respect envers des escrimeuses programmant leur saison en se basant sur la confiance en leurs dirigeants, et sur des critères de sélection qu’elles estiment clairs et stables. On y verra également un manque de considération vis-à-vis des clubs qui investissent financièrement pour les déplacements.

Au final, qui sélectionne les athlètes ? Qui sélectionnera les équipes de France aux Championnats d’Europe et du monde ? Quels seront les critères retenus ? Sur quelle durée les sélections seront-elles valables ? Monsieur Gares s’impose dans des champs décisionnels qui ne dépendent pas directement de sa compétence, bafouant une fois de plus les règles de notre fédération.

- 25 février 2022 - 416 Views