Lettre de Mme Aufrère au secrétariat général de la FFE

A l’issue de l’AGE fédérale du 26 août dont nous avons publié un compte rendu, Mme Aufrère, a adressé un message au secrétariat général de la FFE, resté sans suite.

Monsieur le Secrétaire Général,

 Je réagi suite à l’assemblée générale extraordinaire du 26/08!

Je reviens sur mon intervention, où je n’avais aucune intention de changer l’ordre du jour… mais simplement exprimer des questionnement légitimes face à tous ces changements. Et finalement je n’ai fait que réagir à des propos entendu dans la soirée, sujets mis en avant par d’autres et par notre Président :

  • Les bénévoles des Comités Directeur des clubs ne sont pas licenciés avec la licence dirigeant, cela justifie la création d’une licence bénévole
  • Les enfants qui viennent au club après une découverte scolaire ne sont pas licenciés par le Maitre d’Armes et donc n’ont pas de couverture d’assurance, et cela justifie la licence à très bas prix
  • Les missions des bénévoles (en dehors des missions du Comité Directeur) peuvent faire l’objet d’un reçu fiscal
  • L’honorabilité sera vérifiée par la licence bénévole (alors que ces mêmes bénévoles n’ont pas nécessairement de fonction d’enseignement)

Je suis perplexe, au regard de ces justifications-là, de constater que ces licences sont créées et mises en place pour couvrir des dirigeants de club ou maitres d’armes malhonnêtes et inconscients !

Je ne sais que dire des menaces de représailles à l’issu du vote de la licence bénévole ! C’est triste de ne tenir compte que de sa défaite et non de l’intérêt exprimé !

Nous sommes en démocratie, le respect des règlements est primordial pour la bonne organisation de cette démocratie ! Que l’on soit pour ou contre, cela n’a pas d’importance… que l’on estime avoir perdu ou gagné, cela n’a pas d’importance non plus ! Ce qui est important pour avancer, et pour l’intérêt global, c’est la prise en compte de l’expression de tous ! Et ce soir-là, plus que dans les autres réunions, par les propos tenus, la stigmatisation et les menaces proférées,  je n’ai pas eu l’impression d’être dans un fonctionnement démocratique !

Finalement, la question que je souhaitais poser, et que vous m’avez empêché de poser, l’a été par une autre personne (merci à elle, elle a eu plus de chance que moi d’obtenir cette voix au chapitre de la démocratie). Cela concernait la possibilité des pratiques en fonction du type de licence prise. J’ai bien noté que seule la licence sportive permet de pratiquer toutes les activités et que les autres licences ne permettent de pratiquer que l’activité sélectionnée, ce qui n’est écrit nulle part.

Bien cordialement,

Marjorie Aufrère

Elue au comité directeur fédéral

- 2 septembre 2021 - 615 Views