Virginie Thobor : double projet

Virginie Thobor : double projet

Virginie Thobor  a pris ses fonctions de directrice technique nationale à la fédération où elle a été accueillie lundi dernier 26 avril.

Son expérience professionnelle en tant que DTN adjointe au bowling, puis DTN à la lutte lui confère indiscutablement une bonne connaissance des exigences d’un tel poste et des rouages qui solidarisent ministère, fédération, comité olympique et fédération internationale. De quoi faire une parfaite directrice nationale.

Tous les escrimeurs de France, a fortiori les cadres techniques et les maîtres d’armes, ne pourront s’empêcher de s’interroger sur le sens du mot technique qui qualifie et détermine la fonction.

Il nous faut aussi féliciter Madame Thobor pour son très fort engagement citoyen. Sa modestie lui a sans doute interdit de valoriser son expérience et son investissement au sein des collectivités territoriales : élue conseillère départementale de Seine-et-Marne, première adjointe au maire de la ville de Lieusaint (15000 habitants) et déléguée à la communauté d’agglomération de Sénart Val-de-Seine.

Trois mandats dont un mandat exécutif municipal, ceci force l’admiration car nous mesurons pleinement la complexité de ces fonctions ainsi que l’énergie et la disponibilité considérables qu’elles requièrent. Tous les élus de la République ne sont pas des professionnels de la politique. Aussi, afin d’accomplir plus sereinement leurs missions, les élus disposent de moyens financiers mais aussi de possibilités de décharge du temps de travail. Certains mandats peuvent aussi être confiés à un suppléant.

 Nous voyons donc que les solutions permettant de rendre compatible ce qui ne l’est pas, existent. Sachant que dans le cas de fonctions exécutives d’importantes collectivités ou de multiples mandats, les élus renoncent bien souvent à leur emploi et, s’ils sont agents de l’État se mettent en disponibilité.

Nous tirons donc notre chapeau à la nouvelle directrice technique nationale, tout en nous interrogeant sur la faisabilité de mener de front les missions de DTN de la fédération française d’escrime (emploi à temps plein ++) et celles qui relèvent de ses mandats politiques (engagement temps plein ++).

Saura-t-elle nous rassurer ?

- 3 mai 2021 - 936 Views