Solution RIPOSTE se désolidarise de la fédération

Solution RIPOSTE se désolidarise de la fédération

Le docteur Dominique Hornus–Dragne nous explique pourquoi, et quel sera l’avenir de Solution RIPOSTE avec les clubs.

L’action phare de la fédération française d’escrime dans le domaine du sport–Santé est le programme d’accompagnement thérapeutique proposée aux femmes souffrant d’un cancer du sein. Ce programme a été créé et développé par le docteur Dominique Hornus–Dragne avec le maître Jean-Philippe Parade sous le nom de Solution RIPOSTE, une association reconnue par les autorités de santé.

1 / EP On ne présente plus Solution RIPOSTE. Vous avez créé, développé et piloté ce programme en même temps que vous l’avez partagé pendant 10 ans avec la FFE. Au lendemain des élections fédérales vous avez décidé de retirer Solution RIPOSTE de la fédération. Pourquoi ?

En fait, Solution RIPOSTE n’est pas, à la base, une action de la Fédération française d’escrime (FFE). Elle a été initiée à Toulouse en 2010 après une année de réflexion pluridisciplinaire regroupant chirurgiens, universitaire de physiologie et médecine du sport, médecin du sport intégrée au monde de l’escrime et des escrimeurs, kinésithérapeute et maître d’armes. Elle a été présentée et accueillie au CNOSF bien avant d’avoir une quelconque relation avec les instances fédérales nationales, même si elle était très soutenue par la ligue d’Escrime de Midi-Pyrénées. Au fil du temps, les relations conviviales et les convergences de vues sur la promotion et l’organisation de la pratique de l’escrime par les femmes opérées d’un cancer du sein ont parfois conduit l’association Solution RIPOSTE, reconnue d’intérêt général (ayant son siège à Balma 31), et la FFE à participer conjointement à des opérations dont les médias ont largement rendu compte (Salon « Sport et Santé », Trophée «sport et management» à l’Assemblée nationale notamment).

« En fait, Solution RIPOSTE n’est pas, à la base, une action de la Fédération française d’escrime. »


Deux DTN successifs et deux chargés de développement se sont particulièrement investis dans cette mission. Solution RIPOSTE est malgré tout, toujours restée une association indépendante, bien qu’affiliée à la FFE. Le président de la commission médicale nationale est, par statut, en charge du sport-santé au même titre que de l’organisation et la surveillance médicales du sport de haut niveau, la prévention du dopage et la politique médicale fédérale.
Malheureusement, les échanges que j’ai eus avec le président de la commission médicale nationale actuellement en poste ne m’ont montré aucune bienveillance ni reconnaissance vis-à-vis de cette action spécifique dans son organisation actuelle. En conséquence et en accord avec plusieurs membres du bureau et du conseil scientifique de Solution RIPOSTE, nous avons donc choisi de ne pas intégrer la commission médicale nationale, dans les conditions proposées.

2 / EP Solution RIPOSTE est bien plus qu’un nom, c’est une organisation reconnue par les autorités de santé et donc une garantie de qualité d’encadrement et d’accueil, selon un cahier des charges très précis. Comment envisagez-vous l’avenir de Solution RIPOSTE concernant les formations ?

Nous ne voulons en aucun cas porter préjudice aux maîtres d’armes qui nous font confiance et, par ricochet, aux patientes et à nos confrères, chirurgiens et oncologues, qui nous soutiennent. Nous avons pris des contacts avec des organismes de formation sport-santé susceptibles d’organiser ces formations. Mais nous sommes aussi en discussion avec l’organisme de formation de la FFE pour une éventuelle signature de convention qui satisfera les deux parties afin que formations initiales et continues puissent avoir lieu dans des conditions quasi similaires aux 9 formations initiales (toujours toulousaines) et aux 5 formations continues (certaines en région sous l’égide des experts du conseil scientifique de Solution RIPOSTE) déjà effectuées. Cette convention se substituerait alors à la convention tacite déjà existante. Le cahier des charges de Solution RIPOSTE est effectivement précis. Dans le contexte actuel, il peut être très légèrement modifié mais les grandes lignes (formation initiale et continue impérative des maîtres, prise en charge financière la première année, matériel spécifique, respect des recommandations et évaluations) restent les mêmes et engagent les deux signataires (président de club et maître d’armes).

« Nous avons pris des contacts avec des organismes de formation sport-santé susceptibles d’organiser ces formations. »

3 / EP Solution RIPOSTE s’est désolidarisée de la FFE, mais les très nombreux clubs qui mettent en œuvre les ateliers escrime–cancer du sein pourront-il continuer à bénéficier de l’agrément Solution RIPOSTE ?

Les clubs qui suivent scrupuleusement la charte pourront garder ou obtenir l’agrément Solution RIPOSTE. L’association demandera en plus une affiliation (prévue sans frais ou frais minimes d’adhésion) afin de nous permettre de tout mettre en œuvre pour aider les clubs et les conseiller si besoin, prendre des contacts avec les médecins de leur région, leur transmettre les travaux scientifiques effectués et répondre à leurs questions comme nous l’avons toujours fait. Cette affiliation nous permettra ainsi de mieux accompagner chaque club pratiquant sous le sigle Solution RIPOSTE qui est effectivement très reconnu en France dans le domaine du sport après cancer. Tout changement dans l’organigramme (changement de président et/ou de maître d’armes) doit nous être signalé et faire l’objet d’un nouvel agrément mais c’est déjà le cas. Pour rappel, la dénomination et le logo de SOLUTION RIPOSTE sont constitutifs d’une marque déposée enregistrée à l’INPI dont la reproduction ou l’imitation ne sont pas autorisées. Vous voyez que, pour tous les clubs respectant la charte, la désolidarisation de Solution RIPOSTE de la commission nationale n’aura que très peu d’impact. Notre démarche est bien une démarche de protection de Solution RIPOSTE, protection de ses valeurs et de la compétence qui lui est reconnue.
En conclusion, je vous dirai que la situation actuelle et les questionnements qui ont suivi nous ont démontré que ce type d’associations à visée thérapeutique, associations créées et présidées la plupart du temps par des médecins, doit garder une indépendance bienveillante vis-à-vis des changements de gouvernances fédérales.
« Nous devons accepter le changement mais conserver nos principes. » (Jimmy Carter)

- 11 février 2021 - 1937 Views