Fermeture du site web de l’IFFE

Fermeture du site web de l’IFFE

Le 3 février dernier, nous avons été surpris de constater que le site web de l’Institut de Formation de la Fédération Française d’Escrime (IFFE) avait été suspendu « parce que l’institut de formation et la fédération française d’escrime n’ont pas souhaité poursuivre l’aventure du site de l’IFFE ».

Au-delà de la forme et à défaut de toute explication complémentaire, nous ne pouvons que nous interroger sur les motivations de cette décision.

Ce site internet créé en 2013 répondait à un réel besoin si on en croit les statistiques de fréquentation avec plus de 6000 pages vues par mois et des retours de satisfaction de la part d’enseignants et des élèves stagiaires de l’IFFE. Ce site permettait, en complément du site fédéral, de concentrer et de développer de nombreuses informations sur l’actualité des formations, leurs calendriers, des outils pédagogiques, des ressources d’archives, etc … Rappelons aussi qu’une promotion de stagiaires est en cours de formation au DEJEPS et a le droit de bénéficier au même titre que leurs prédécesseurs de ces documents pédagogiques au risque de dégrader la qualité de leur formation.

Depuis le changement d’équipe dirigeante en fin d’année dernière, il semblait que le site n’était plus régulièrement maintenu et nous en ignorons les raisons : absence de compétences techniques ou de moyens pour le maintenir ou encore développement d’une solution alternative ?

Quelle est la stratégie fédérale en matière de formation ?

Se priver d’un outil de communication ciblé, véritable support aux enseignants et aux clubs, est une erreur qui ampute l’Institut de formation d’un média indispensable à la reconnaissance et la promotion des actions de formation. Cela pose aussi la question de la stratégie de formation de la nouvelle gouvernance de la Fédération. Quelles sont ses intentions sur la pérennité de son Institut de Formation ? L’absence totale de communication de la FFE sur la stratégie de formation pour 2021-2024 rappelle malheureusement que les promesses électorales sur des projets tels que CFA fédéral, réforme des titres, école internationale, …. n’étaient pas suffisamment préparées et réalistes à court terme, ce que nous avions d’ailleurs dénoncés (ici et ). Enfin, le cafouillage de la mise en place lors des deux derniers comités directeurs de la Fédération d’un conseil d’administration de l’IFFE non légitime puisque non élu par son Assemblée Générale souligne encore l’improvisation en matière de formation.

La formation de l’escrime en France, prérogative primordiale de la Fédération et de son bras armé l’Institut de Formation, est la base de tout fondement au développement d’une pratique de l’escrime adaptée pour tous et partout sur notre territoire et pour continuer à performer au plus haut niveau mondial. Par le passé, la formation des cadres de la FFE a toujours été unanimement saluée et enviée par les fédérations étrangères. Les improvisations actuelles sont en train de mettre en danger cet acquis et auront un impact négatif sur notre influence sur l’escrime internationale.

Alors que la définition d’une stratégie et la mise en place des moyens pour atteindre des objectifs réalistes s’inscrivent dans le temps long, il est aussi indispensable d’agir face à l’évolution rapide des besoins en formation pour répondre aux changements des mentalités et des pratiques dans nos clubs. Certes, la crise sanitaire ne facilite pas l’action à court terme mais ce temps doit être utilisé au profit de la réflexion, de l’anticipation et d’une communication pour la sortie de crise et l’entrée dans la nouvelle olympiade. C’est maintenant qu’il faut agir.

NB: Le 13 février le site web de l’IFFE a été partiellement réouvert. Tant mieux. Au-delà, la question de fond demeure : quelle est la stratégie de formation pour l’olympiade en cours ?

- 8 février 2021 - 855 Views